Les intellectuels: fin de l’histoire ou faim d’histoire ?

Le mot “intellectuel” date de l’affaire Dreyfus. De Zola à Sartre, l’intellectuel était fatalement de gauche, “engagé”. L’histoire de cette figure, si typiquement française, a été écrite plusieurs fois, surtout depuis qu’on l’a dite morte, dans les années 1980.

Dans une fresque d’une ampleur inégalée, La Saga des intellectuels français (Gallimard, 2018), François Dosse revient sur le rôle que les intellectuels français ont joué ou essayé de jouer, de la Libération à la chute de l’URSS. Il revisite leurs combats, leurs disputes, retrace leurs errements, scrute leurs déceptions.

Il le fait en parfait connaisseur de l’histoire culturelle du XXe siècle, ayant consacré sa thèse à l’Ecole des Annales et, depuis, de nombreux livres soit à de grandes figures comme Paul Ricoeur, Michel de Certeau, Pierre Nora, Cornelius Castoriadis, soit à des mouvements et des méthodes, tels le structuralisme ou la tentation de la biographie.

Kollegiengebäude, Saal 118, 119 oder 120

Datum

21. Jan 2019
Expired!

Uhrzeit

18:15

Preis

CHF 15.--/Entrée libre pour les étudiants et les membres de la SEF.

Veranstalter

SEF Société d’études françaises de Bâle
QR Code